Le commerce électronique et la logistique en croissance à l’échelle mondiale

ALCTActualités en transport

Au cours des dix prochaines années, la vente au détail en ligne gagnera prendra encore plus d’importance que prévu présentement — et pas seulement dans les pays développés, mais aussi dans les marchés émergents. C’est ce que révèle l’étude « Global E-Tailing 2025 » commandée par Deutsche Post DHL.

La logistique jouera également un rôle clé : elle apportera aux entreprises des avantages concurrentiels importants, tels que les livraisons dans les quelques heures suivant le jour même de la commande, des moments de livraison et des délais de retour flexibles ainsi que des concepts de logistique résiliente et de valeur ajoutée dans les pays émergents.

L’étude a été réalisée par Deutsche Post DHL avec la participation des institutions de recherche de tendance Z_punkt et See More ainsi que de nombreux experts internationaux de vente au détail, de la logistique et du milieu universitaire. Il agit de la première étude globale des scénarios sur le commerce en ligne transfrontalier et ses implications pour l’industrie de la logistique, a indiqué le communiqué.

Au moyen de quatre scénarios, l’étude montre à quoi le monde électronique des achats autour du globe pourrait ressembler pour les consommateurs et les entreprises dans un proche avenir. Les différentes projections sont basées sur une analyse détaillée des facteurs les plus influents — allant du prix de l’énergie et des matières premières à des facteurs technologiques, politiques et sociaux à des modèles de vente au détail et de consommation. Les scénarios décrivent également les effets possibles des changements au système de valeurs de la société en 2025. La recherche a porté sur les marchés développés et émergents à travers le monde. Des dépisteurs de tendance ont également étudié les tendances d’achats et de logistique dans 12 métropoles internationales — parmi eux, New York, Moscou, Bangalore, Jakarta et Lagos.

Aujourd’hui, le commerce électronique représente déjà en Europe huit pour cent du volume du commerce global. Selon le scénario, cette part pourrait augmenter jusqu’à 40 pour cent dans les pays développés et jusqu’à 30 pour cent dans les marchés émergents d’aujourd’hui.

Vous pouvez lire un sommaire des 4 scénarios développés ainsi que l’étude complète ici.